1 novembre 2018

Hôtel du Grand Cerf - Franz BARTELT

Editions Points
Parution : 6 septembre 2018
360 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

Un assassinat et une disparition agitent un village ardennais : ce sera l'ultime affaire de l'inspecteur Kulbertus. Depuis l'Hôtel du Grand Cerf, Kulbertus enquête, Kulbertus montre à tous qu'il comprend les magouilles. Kulbertus mange, aussi, alors que les cadavres s'accumulent. 
Et un journaliste, sur la piste d'une actrice décédée quarante ans plus tôt, se retrouve sans le vouloir sur celle des drames récents. Le mystère s'épaissit alors que la retraite, elle, semble toujours s'éloigner.


Ce que j'en ai pensé :

Un flic méga-obèse (frites dès le petit déjeuner et bière -sans mousse- à volonté) à 14 jours de la retraite mais qui doit enquêter sur le meurtre d'un ancien douanier et un patelin paumé dans les Ardennes belges (ô joie que cette atmosphère qui hésite entre brouillard et crachin!!) où tout le monde se déteste avec la plus grande franchise.

Pas mal de dommages collatéraux : l'idiot du village, le "chef suprême" d'un Centre de Motivation (sic) un peu bizarre, une jeune fille, son fiancé...et bien avant, peut-être, une actrice de série B.

Une foultitude de secrets, de non-dits, de jalousie (parfois bestiale : la scène de l'éclatage de boîte crânienne est très...sympa ?).

Et une narration qui réfère joyeusement à San-Antonio (Kulbertus qui pète et qui rote !), qui distille subtilement quelques indices (malgré l'aspect "je te vois venir avec tes gros sabots" !!).

Pas mal du tout ! sans doute pas le polar du siècle, mais une ambiance pas piquée des vers qui m'a réjouie !


8 commentaires:

  1. Oui pour le flic méga-obèse, non pour la narration à la San-Antonio. Dommage, je passe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis mal exprimée, c'est le style du bonhomme qui donne une ressemblance avec San-A

      Supprimer
  2. Marie-Claude me fait trop rire. Bon tant mieux, si toi, tu as aimé ! Je ne connaissais pas du tout. Je n'ai jamais lu de San Antonio, pourtant j'en voyais trainer ci et là dans ma famille. A voir, un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai lu quand j'étais ado, c'est particulier !! mais comme je disais à Mme Couette, c'est le personnage qui m'y a fait penser..

      Supprimer
  3. Faire du San-Antonio n'égalera jamais l'original, malheureusement. Une lecture dispensable pour moi je pense ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. argll ! faudrait que je modifie mon billet..ça n'est pas du "à la manière de", mais j'ai pensé au gros Béru avec cet inspecteur un peu crado

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer