19 novembre 2018

Si tous les dieux nous abandonnent - Patrick DELPERDANGE


Editions Folio 
Parution : 15 novembre 2018
304 pages


Ce qu'en dit l'éditeur :

Aux abords d’un village isolé dans la campagne, Léopold, un veuf qui ne tient plus à la vie que par habitude, recueille sur une route Céline, une femme perdue qui marche dans le froid. Mais Céline est en fuite et repart à la première occasion. À peine s’engage-t-elle sur la route que deux chiens enragés l’attaquent. Dans la lutte, elle blesse mortellement l’un d’eux. Son propriétaire, Josselin, un simplet pétri de fantasmes religieux, devient obsédé par Céline. Alors que le passé de Léopold brouille sa raison et que celui de Céline menace de la rattraper, Josselin manigance pour écarter le vieillard et s’emparer de la jeune femme…

Ce que j'en ai pensé :

On dirait que la vie ne serait pas rose..et ce ne sont pas les protagonistes de ce polar qui vont me contredire ! ça pue la misère, la solitude, la détresse et les mauvais choix !

Pour Léopold, le vieux, qui regrette sa Jeanne alors qu'il l'a gaillardement trompée ; pour Maurice qui ne supporte pas de voir son clebs mourir et qui jure de se venger ; pour Josselin, vaguement arriéré qui frétille de voir débarquer dans sa cambrousse la jolie Céline ; et icelle, en fuite après avoir poignardé le mec qui l'a violée (et "accessoirement" engrossée dans un dernier râle jouisseur...).

Ça suinte le désespoir et les regrets, ça mijote les règlements de compte, mais ça laisse parfois entrevoir une aube lumineuse, des rencontres un peu plus sincères. Il y a du ragondin en feu, des coups de bêche dans la nuque, de la tôle froissée et de la momie dans un coin de forêt. Et il y a Dieu qui semble commander tout ce bazar, et aussi servir d'excuses aux délires de certains !

Lu d'une traite, aimé pour son rythme, et pour son style (là ou le péquenaud ne postule pas à l'Académie), pour sa noirceur bien sûr !

Très bon polar !!

5 commentaires:

  1. pour Marie-Claude mais pas pour moi - trop trop c'est trop ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant il est très bon ! et vite lu ;-) mais je sais que ta PAL est déjà énorme !

      Supprimer
  2. Oui, c'est tout à fait pour moi!
    Une question: jusqu'à quel point Dieu est présent?

    Et... dis-moi, c'est quoi «ragondin»?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Dieu qui sert de prétexte à Joss pour justifier ses actions, surtout les plus mauvaises !! mais ce n'est pas "écrasant", c'est même souvent assez décalé !
      Euh, les ragondins ? beurk (je suis phobique des rongeurs !!!), tu lis d'abord ra (= rat) et ça vit dans les rivières, je te laisse faire une recherche, ça me dégoûte trop LOL

      Supprimer
    2. Merci pour les explications. Dieu ne devrait pas trop me tapper sur les nerfs!

      Les ragondins ressemblent beaucoup à nos chers castors! Je comprends ta phobie!

      Supprimer