9 septembre 2019

La chaleur - Victor JESTIN

Editions Flammarion
Parution : 28 août 2019
144 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

« Oscar est mort parce que je l’ai regardé mourir, sans bouger. Il est mort étranglé par les cordes d’une balançoire. » 

Ainsi commence ce court et intense roman qui nous raconte la dernière journée que passe Léonard, 17 ans, dans un camping des Landes écrasé de soleil. Cet acte irréparable, il ne se l’explique pas lui-même. Rester immobile, est-ce pareil que tuer ? Dans la panique, il enterre le corps sur la plage. Et c’est le lendemain, alors qu’il s’attend chaque instant à être découvert, qu’il rencontre une fille.

Ce roman est l’histoire d’un adolescent étranger au monde qui l’entoure, un adolescent qui ne sait pas jouer le jeu, celui de la séduction, de la fête, des vacances, et qui s’oppose, passivement mais de toutes ses forces, à cette injonction au bonheur que déversent les haut-parleurs du camping.


Ce que j'en ai pensé :

Il a la poisse, Léo, du genre bien collante ! Son été au camping ne s'est pas déroulé comme prévu et juste avant le départ, outre ne pas aider un autre ado s'étranglant avec les cordes d'une balançoire, voila qu'il lui prend d'enterrer le corps en douce ! 

Cette fin d'été écrasée de chaleur prend alors un tour inattendu..

Même si j'ai trouvé quelques maladresses (dont celle de rejouer, en moins fort, du Camus alors que je voyais plutôt Sagan...) et quelques longueurs, j'ai trouvé que ce premier roman , dérangeant, un peu bizarre, avait du coffre ! 
C'est un roman captivant qui flirte avec le malaise, qui enroule le lecteur dans cette spirale du déni, du secret. C'est aussi un roman étrange par l'étrangeté de Léo, sa distanciation au monde, son regard posé sur les autres, son rapport à ses congénères.

Un bon premier roman, à l'ambiance malsaine, et un écrivain qu'il faudra suivre !

3 commentaires:

  1. Il est sur ma liste et il devrait arriver sous peu. Finalement, c'était pas si mal, hein? Je peux aller en paix! J'ai ton approbation?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pourquoi j'étais certaine que tu le voulais ???? un ado qui s'étrangle bien sûr !

      Supprimer
    2. c'était pas si mal :o) tu me diras ce que tu en as pensé !

      Supprimer