10 janvier 2019

Grace - Paul LYNCH

Editions Albin Michel 
Parution : 2 janvier 2019
Traduction : Marina Boraso
496 pages

Ce qu'en dit l'éditeur :

Irlande, 1845. 
Par un froid matin d’octobre, alors que la Grande Famine ravage le pays, la jeune Grace est envoyée sur les routes par sa mère pour tenter de trouver du travail et survivre. En quittant son village de Blackmountain camouflée dans des vêtements d’homme, et accompagnée de son petit frère qui la rejoint en secret, l’adolescente entreprend un véritable périple, du Donegal à Limerick, au cœur d’un paysage apocalyptique. Celui d’une terre où chaque être humain est prêt à tuer pour une miette de pain. 

Après Un ciel rouge, le matin et La Neige noire, le nouveau roman de Paul Lynch, porté par un magnifique personnage féminin, possède une incroyable beauté lyrique. Son écriture incandescente donne à ce voyage hallucinatoire la dimension d’une odyssée vers la lumière.


Ce que j'en ai pensé :

 J'ai découvert Paul Lynch un peu par hasard en 2015 et j'ai lu, coup sur coup La neige noire puis Un ciel rouge, le matin

Deux coups de cœur !! 

J'avais découvert une plume magnifique poétique, parfois lyrique (sans en faire trop) avec un vocabulaire très imagé, une ambiance presque irréelle (une Irlande pauvre où les légendes ancestrales ont la part belle et où on parle encore le gaélique) qui restituent à la perfection l'ambiance pré-XXème siècle.

Dans ce nouveau roman, on parle de famine, de celle qui a généré la grande crise irlandaise (entre 1845 et 1852) , quand le mildiou ravageait les plants de pommes de terre et jetait dans la misère la population qui avait misé sur cette seule culture agricole et se retrouvait sans moyens d'auto-subsistance.

C'est là que Grace est jetée sur les routes par une mère qui souhaite à la fois qu'elle puisse rapporter de quoi subsister et qu'elle échappe à la concupiscence du fermier qui vient de lui générer son 5ème enfant.. 

"Grace" est un roman d'initiation qui suit la trajectoire de cette gamine (au verbe franc et au courage épatant !), accompagnée de l'ombre de son frère, et qui apprend à faire face au pire : les éléments qui se déchainent, les angoisses qui naissent, la féminité qui se révèle, l'amour, la violence.

Pas de coup de cœur cette fois, même si j'ai franchement aimé ce roman, mais la fin abrupte m'a laissée sur ma faim. C'est sombre et c'est beau, l'écriture de Paul Lynch est hypnotique, j'ai aimé tous les personnages et pourtant, il m'a manqué une étincelle..

6 commentaires:

  1. Je suis très tentée. D'abord pour l'intrigue et pour voir comment il explore cette période.
    Est-ce seulement la fin qui t'a dérangée?
    Sinon, entre "La neige noire" et "Un ciel rouge, le matin", lequel as-tu préféré?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est aussi à cause de son lyrisme, c'est très bien écrit mais cette fois je n'ai pas été aussi sensible à ces grandes envolées..
      Entre les deux précédents, j'avais préféré "Un ciel rouge..". Et toi, tu les avais lus ? Tu comptes lire celui-ci ?

      Supprimer
    2. Jamais lu, mais l'envie est là. Je vais sans doute m'y mettre!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. C'est toujours une bonne nouvelle ! Excellent écrivain !

      Supprimer